• Tu as pris pendant plus de 18 ans toute la place dans ma vie, je me sens seule, je me sens triste, tu me manques, je ne sais plus où aller, je ne sais plus que faire sans tes yeux posés sur moi, sans entendre ta voix, je me sens orpheline, je me sens amputée... J'ai peur de ne pas parvenir à élever correctement nos petits princes, j'ai peur de tous les imprévus, j'ai peur de me lever, j'ai peur de m'endormir, j'ai même peur de réussir à vivre, sans toi...

    votre commentaire
  • Aujourd'hui une amie que j'aime beaucoup m'a dit qu'elle me trouvait très belle... Je n'ai su que faire de ce compliment, tu ne peux ni me voir, ni me le dire alors cela n'a aucun sens... Je t'aime et cet amour se perd dans ce vide que tu laisses...

    votre commentaire
  • Ma tristesse se transforme en colère, le manque de toi en rancoeur, j'aimerais pouvoir revenir à ma vie d'avant, à toi, à nous... Nous sommes une famille amputée, mais une famille qui parvient à survivre au supplice de ton absence. Ton suicide ne s'explique pas, nous le subissons et chaque instant qui passe nous éloigne de toi. Ta voix se perd, ta peau n'existe plus, tous ces détails que je connaissais par coeur, ces petites cicatrices sur ta peau et ton incroyable beauté, la douceur de tes mains puis la violence de ces mêmes mains. Tout s'embrouille tu n'es qu'ambivalence et contraste et tu n'es, surtout, plus.Tu me manques, je suis morte le 27 aout 2012 avec toi. Je renais aujourd'hui au monde, je sors du vide de cette épreuve, je ne sais plus celle que j'étais ni celle que je voudrais être. Mais J'eciste, je suis surtout une maman et j'essaie de redevenir une femme mais je n'y parviens pas.

    1 commentaire
  • ...

    Je me sens dans beaucoup de chagrin, dans beaucoup de manque de toi... Je ne sais pas comment j'arrive à être dans le quotidien, à survivre alors que je ne souhaite pas te survivre, je ne veux pas de cette vie sans toi. Nous sommes là tous les 3 et tu nous manques. Hier Roman a dit " comme papa nous disait quand on est un X on n'abandonne jamais" mais la seule chose que tu leur montres c'est que tu as abandonné, tu nous a abandonné, sans aucune possibilité de retour. Tu t'es donné la mort à mon corps défendant. Je déteste devoir subir ton choix. Il est trop difficile de se relever tout en sachant ce que tu as fait. Je sais que tu as fait ce choix pour cesser de me faire mal, mais la douleur de tes coups était autrement moindre que la douleur de ta mort...

    votre commentaire

  • votre commentaire